Hameau "La Piroudotte" Anecdotes - Histoire

 

Hameau situé entre Noironte et Recologne

 

La résistance
Les résistants se cachent dans les sapins du bois du Breuil.
Ils réquisitionnent leur alimentation dans les fermes isolées. Les enfants sont habitués à se taire. La petite Marguerite de la Piroudotte se rappelle comment les maquisards les terrorisaient pour leur enseigner le silence.


Un jour, les hommes du village sont mobilisés par les FFI pour saboter la ligne téléphonique qui relie Audeux à Recologne. Les scies et les haches sont réquisitionnées. Tous les poteaux sont partiellement sciés à un mètre du sol. Quand le dernier poteau est entamé, il suffit de tirer sur les fils pour que tous les autres s’abattent comme des dominos. « C’est pas qu’on était rassuré, mais il fallait bien y aller ».
 

L’électricité
Charles Foltête se souvient avoir appris ses leçons à la bougie puis à la lampe à pétrole.


« Avant, pour les fêtes, on allumait les belles suspensions en cuivre de la salle à manger » se souvient une nonagénaire.


C’était un jeu de demander aux enfants de donner la lumière : « fais tac » disait le père en prenant le dernier né dans ses bras pour l’approcher de l’interrupteur en faïence.
L’électricité arrive en 1922, mais, au hameau de la Piroudotte, la lumière magique n’est pas encore installée en 1954. Quand Marguerite se marie et vient résider au centre du bourg, elle cherche les allumettes pour allumer la lampe. Son jeune époux lui montre qu’ici, on tourne le bouton pour voir clair. Elle ne connaissait à la ferme, que lampe, lanterne ou lampe pigeon, toutes à pétrole.
 

 

 

Mairie - 25170 Noironte

Accueil | Mentions légales | Contact

tél : 03 81 55 06 27